Le Blog de Philippe 2759

24 décembre 2018

Le bulletin de notes de Jésus / Humour

Jésus, qui est élève à l'École de Nazareth, rentre chez lui avec son bulletin scolaire.
Franchement, ce n'est pas très bon.
Sa mère a déjà vu un mauvais bulletin, et elle n'a rien dit, méditant toutes ces choses dans son coeur.
Mais aujourd'hui, le plus difficile reste à faire : il faut le montrer à Joseph.

Expéditeur : École Siméon de Nazareth


Destinataires : Joseph et Marie David


Objet : Bulletin de Jésus

 

 
- MATHEMATIQUES : ne sait quasiment rien faire, à part multiplier les pains et les poissons.


- CALCUL MENTAL : n'est pas acquis ; affirme que son Père et lui ne font qu'un.


- ÉCRITURE : n'a jamais ses cahiers et ses crayons ; est obligé d'écrire sur le sable. - GEOGRAPHIE : n'a aucun sens de l'orientation ; affirme qu'il n'y a qu'un chemin et qu'il conduit chez son Père.


- CHIMIE : ne fait pas les exercices demandés ; dès qu'on a le dos tourné, transforme l'eau en vin pour faire rigoler ses camarades.


- ÉDUCATION PHYSIQUE : au lieu d'apprendre à nager comme tout le monde, marche sur l'eau.


- EXPRESSION ORALE : grosses difficultés à parler clairement ; s'exprime en paraboles.


- ORDRE : a perdu toutes ses affaires à l'école et déclare, sans honte, qu'il n'a même pas une pierre comme oreiller.


- CONDUITE : fâcheuse tendance à fréquenter les étrangers, les pauvres, les galeux et même les prostituées.
 

Joseph se dit vraiment que ça ne peut pas durer, qu'il doit prendre des mesures sévères : 
« Eh bien, Jésus, puisque c'est comme ça, tu peux faire une croix sur tes vacances de Pâques !... »

Les-appréciations-du-bulletin-scolaire-de-Jésus

Posté par Philippe2759 à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 octobre 2018

« FRANÇOIS : « COUPABLE ! »

« FRANÇOIS : « COUPABLE ! »
Lettre ouverte de soutien 
d’un prêtre brésilien au Pape François





Des messages de soutien affluent de par le monde au Pape François 
après son appel au Peuple de Dieu et les attaques portées contre lui 
par une minorité d'évêques étant foncièrement hostiles aux orientations 
de son pontificat. Celui-ci, très saisissant, émane d'un prêtre brésilien.

Le partager le plus possible dans vos réseaux peut déjà être considéré 
comme un geste de soutien, de fraternité et de loyauté filiale apporté 
au successeur de Pierre qui affronte la tempête.

Merci et hauts les cœurs !

« Cher Pape François !

En fait, tu es coupable !
Tu es coupable d'être un homme et de ne pas être un ange !
Tu es coupable parce que tu as l'humilité d'accepter que tu te 
trompes et que tu demandes pardon. Demander pardon pour toi 
et pour nous. Et cela pour beaucoup est inadmissible.
Tu es coupable parce que tu ne voulais pas être un juge, 
un homme de loi, et tu es un exemple et un témoignage 
de miséricorde.
Tu es coupable car tu as abandonné la tradition de vivre dans des 
palais et choisi de vivre comme les gens ordinaires.
Coupable parce que tu as quitté la somptuosité de Saint Jean du 
Latran et préféré visiter la pauvreté des prisons, des orphelinats, 
des hôpitaux, etc.


Tu es coupable !
Tu as arrêté d'embrasser les pieds parfumés des éminences et tu 
embrasses les pieds " sales " de condamnés, de femmes, de malades, 
de personnes d’autres confessions religieuses, de gens " différents "!
Tu es condamné parce que tu as ouvert les portes aux réfugiés et 
parce que devant des sujets douloureux et en attente tu réponds 
simplement : " qui suis-je pour juger ?".
Tu es condamné parce que tu assumes ta fragilité en te demandant 
de prier pour toi alors que beaucoup exigent que tu sois dogmatique, 
intolérant et réglementaire.

Pape François, tu es coupable pour tant et tant 
de cœurs dits " infidèles ", " excommuniés " et " impurs " qui ont 
redécouvert , grâce à toi, le beau visage du Christ plein de tendresse 
et de miséricorde.
Tu es coupable parce que " tu appelles les choses par leurs noms " 
et tu ne t'empêches pas de rappeler aux évêques qu’ils ne sont pas 
des pasteurs d'aéroport mais doivent porter " l’odeur de leurs brebis ".


Tu es coupable parce que tu as déchiré les pages de l'intolérance, 
des morales stériles et sans pitié, et tu nous as offert la beauté 
de la compassion, de la tendresse et de la sincérité.
Tu es coupable parce que tu nous a ouverts les yeux, ceux de 
l'intelligence et de la raison ,mais surtout les yeux du cœur..
Tu es coupable de vouloir porter la croix de l'Église au lieu de 
détourner le regard, d'être indifférent aux douleurs et aux larmes 
des hommes de notre temps.

Tu es coupable parce que tu ne supportes pas les 
crimes odieux faits au nom de Dieu et ceux qui parlent de Dieu 
mais vivent contre lui.
Tu es coupable parce que tu cherches la vérité et la justice, par 
la miséricorde, au lieu de faire taire, cacher, minimiser ou ignorer.
Tu es coupable parce que tu ne veux plus d'une Église de privilèges 
et d'avantages, de gloires, et que tu nous apprends la force du 
service, la richesse du lavement des pieds et la grandeur 
de la simplicité.


Pape François laisse toi blâmer pour ces "crimes". Tu sais qu'à tes 
côtés, ils sont innombrables ces hommes et ces femmes qui, 
comme toi, ne sont pas des anges, mais des personnes fragiles, 
des pécheurs, qui espèrent que le Christ veille sur nous et pour nous.
Tu sais qu'avec toi, il y a une immense procession de cœurs qui prient 
pour toi à chaque instant ; pour toi, ils risqueraient leur vie. Ils te 
suivent comme des brebis qui font confiance à leur pasteur.

C'est le Christ qui t'a mis à la barre de cette 
« barque » qu’est l'Église.
C'est le Christ qui te donnera les forces pour poursuivre ce chemin 
de "culpabilité" qui a fait tant bien fait au monde et à l'Église.


Cher Pape François merci d'être « coupable » de rendre belle 
l'Église comme la rêve Jésus.

Père Antoine Teixeira
Brésil

Posté par Philippe2759 à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2018

Le meilleur chemin

Parmi tous les chemins

Qui se présentent à toi,

Parmi tous les dédales

Des erreurs et des tromperies,

Cherche cette petite lumière

Qui donnera sens à ta vie.

 

Ne crois pas que

Le meilleur chemin

Soit toujours le plus droit,

Le plus efficace.

Mais il est certainement

Celui qui te permettra

De te révéler toutes les beautés

Que, par toi, la vie

Veut s'offrir.

 

Père André-Marie

Musique en toi la vie

45114542

 

Posté par Philippe2759 à 16:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 décembre 2017

Keny Arkana - Prière

 

 

Posté par Philippe2759 à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2017

Très belle prière

« Seigneur, je Te demande la grâce de faire consciencieusement ce que Tu veux que je fasse » : 

« Je suis sorti, Seigneur, dehors les hommes couraient, les vélos couraient, des voitures couraient, les camions couraient, la rue courait, la ville courait, tout le monde courait. Ils couraient pour ne pas perdre de temps, pour rattraper le temps, pour gagner du temps. Au revoir, monsieur, excusez-moi, je n’ai pas le temps, je repasserai, je ne puis attendre, je n’ai pas le temps. Je termine cette lettre, car je n’ai pas le temps. J’aurai aimé vous aider, mais je n’ai pas le temps. Je ne puis accepter, faute de temps. Je ne peux réfléchir, lire, je suis débordé, je n’ai pas le temps. J’aimerais prier, mais je n’ai pas le temps. Ainsi les hommes courent tous après le temps, Seigneur. Ils passent sur la terre en courant, pressés, bousculés, surchargés, affolés, débordés.

Toi qui es hors du temps, Tu souris, Seigneur, de nous voir nous battre avec lui. Seigneur, j’ai le temps, j’ai tout mon temps à moi, tout le temps que Tu me donnes, les années de ma vie, les journées de ma vie, les journées de mes années, les heures de mes journées, elles sont toutes à moi. A moi de les remplir, tranquillement, calmement, mais de les remplir tout entières, jusqu’au bord, pour Te les offrir, et que de leur eau fade Tu fasses un vin généreux, comme jadis à Cana, Tu fis pour les noces humaines.

Je ne Te demande pas ce soir, Seigneur, le temps de faire ceci, et puis encore cela, je Te demande la grâce de faire consciencieusement, dans le temps ce que Tu me donnes, ce que Tu veux que je fasse. Ainsi soit-il. » 

Michel Quoist, Prêtre du Diocèse du Havre (1921-1997)

espritsaint

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Blog de Denis Chautard

Posté par Philippe2759 à 17:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Il se passe quelque chose. Merci Pape François.

Il va falloir suivre ce lien sur facebook...

Il se passe quelque chose. Merci Pape François

 

10384123_952248351471971_6810627022573917964_n

Posté par Philippe2759 à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2017

Homélie : La foi d'une païenne

Enfin une explication claire sur cet Evangile :

 

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Mathieu - La Cananéenne

 

Posté par Philippe2759 à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2017

Accueillir l'autre

Comme Marie et Elisabeth, nous sommes invités à porter en nous la vie du Christ, qui nous décentre, et à reconnaître ce que Dieu nous dit à travers la personne rencontrée avant de nous demander ce que nous aimerions lui dire nous-mêmes.

Soeur Véronique Thiébaut (extrait)

Posté par Philippe2759 à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2017

La recette du Pape pour bien vivre son Carême

A garder à l'esprit :

 

"Revenir au « bon air » des origines

Dieu souffle son Esprit de vie sur chaque homme, et veut « continuer à le faire », a souligné le souverain pontife au cours de son homélie.

Il faut Le laisser faire, car lui seul à « le pouvoir de nous sauver des autres types de souffle que sont toutes ces attitudes « asphyxiantes » — « l’égoïsme », « les ambitions mesquines », « l’indifférence silencieuses » et « les paroles vides de sens, la critique grossière et rapide, les analyses simplistes… » — qui « éteignent la foi », « refroidissent » la charité et « détruisent » l’espérance.

Entrer en Carême, c’est être prêt à dire « non, ça suffit » à cette « asphyxie » qui « étouffe l’esprit, réduit l’horizon et anesthésie les battements du cœur », a insisté le Pape. C’est être prêts à quitter l’air auquel « nous sommes habitués » – « un air de tristesse et de résignation, un air étouffant de panique et d’hostilité », a-t-il regretté – pour un autre air qui « nous rappelle notre condition d’origine » : « Nous avons été tirés de la terre, nous sommes faits de poussière. Oui, mais poussière dans les mains amoureuses de Dieu qui souffle son Esprit de vie sur chacun de nous »."

 

29080lpr_06c4e8f398260f2

Posté par Philippe2759 à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2017

Février, mois de Notre Dame de Lourdes

16463313_1665869340108764_1615524603536723263_o

Posté par Philippe2759 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]