Comme Marie et Elisabeth, nous sommes invités à porter en nous la vie du Christ, qui nous décentre, et à reconnaître ce que Dieu nous dit à travers la personne rencontrée avant de nous demander ce que nous aimerions lui dire nous-mêmes.

Soeur Véronique Thiébaut (extrait)